COSMOS Iconologie

COSMOS Iconologie

Orphée


 

Branche-moi sur ton courant Orphée, chantre semperviridis, sois mon arbre et moi ta branche tendue vers plus d'air et de photons, je capterai par mes feuillets de quoi nourrir ta sève et notre sève, ton tronc et moi ta branche tes bronches

 

La poésie est-elle comme la joie toujours présente au fond de l'être, nos efforts sont-ils seulement de soulever le couvercle ? Ce n'est pas celui du ciel bas et lourd qui m'opprime, mais d'abord celui qui enfonce un peu plus ma tête dans les épaules et tasse mes vertèbres jusqu'aux secrets tendons qui tiennent les fémurs, nommez-le la vieillesse ou l'arthrose

 

La faible pluie a fait tomber toute la chaleur, un air respirable entre dans la chambre et le sommeil ne sera plus un combat sans merci. Fais ô chantre du monde fais que ma poitrine se gonfle d'un plaisir avide et frais, et que les forces viennent à mes bras endormis jusqu'au bout de ces doigts que je voue au calame en ton honneur.

 

 

 

- - - - -



31/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres