COSMOS Iconologie

COSMOS Iconologie

Fête des platanes

 

 

il se peut par un automne de grand vent

que toutes les feuilles quittent leurs arbres en même temps

 

le ballet tournoie, on plonge on remonte,

elles croisent des semblables, s’effleurent les mains

font un petit tour bras dessus bras dessous

 

elles ont aussi des facettes qui pivotent alors tout le ciel miroite,

elles sont les reines de la fête chacune,

chacune heureuse de voir que ses semblables sont

comme elle  et d’exquises danseuses

comme les fées de Monsieur Debussy

 

ou bien par rafales gonflent un bataillon

dans un grand bruit d’air déplacé,

chacune ne s’est jamais sentie aussi gaie

qu’aujourd’hui où elle vole par dix mille

 

plus tard elles se reposent par terre

un peu les unes sur les autres,

chacune fait la morte et quand le vent de nuit l

es frotte en petits tourbillons sur le pavé,

elles se laissent faire en échangeant des clins

 

jamais seule, à jamais sœur, s’endort dans sa déconfiture;

au petit matin glissantes de givre

l'éboueur va les prestement balayer,

les nervures des feuilles relâchent leurs bribes

le terreau va les digérer

 

 

- - - - -



26/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres