COSMOS Iconologie

COSMOS Iconologie

Matin d'envol

 

 

Matin d'envol, les bras en croix tendant les pans du manteau ouvert, il court contre le vent, veut devenir cerf-volant.

La rue est trop courte, il se replie entier et se fait mendigot.

 

Clos et coi, il consent au vol de l'esprit.

 

Cette fois, ce sera au-dessus d'une interminable canopée d'Insulinde, il pourrait jouer le pleuveur de mousson.

Passe une mémoriale opale, passe un palimpseste.

Puis seul, la forêt la même interminablement, gloire de la totale solitude,

comme chaque astre si éloigné des autres qu'il se croit seul au monde, se chauffe dans son sphérique orgueil.

 

Le blanche crémière du quai, l'officier à brandebourgs, mainte âme pure et fière sont distancés, minuscules. Le soleil ne se couche pas sur l'empire du très seul Icare.

 

Tout se résout avec évidence comme un prélude de Chopin.

 

 

- - - - -



06/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres