COSMOS Iconologie

COSMOS Iconologie

En mémoire de Polyphème

 

 

 

 

Cyclope accroupi le doigt sur la tempe

Darde tout son regard sur Galatée

Les dieux lui ont ouvert le troisième œil

Derrière l’os du front sont enfermés

Les deux yeux humains qui peuvent charmer.

Il s’est exilé au haut d’un rocher

Recroquevillé de honte et de haine

Même grand et fort il n’est qu’un berger

Il connaît ses moutons, fait des fromages

Régime lacté  - et puis Galatée…

Polyphème en rut crie dans la campagne.

Or de sa montagne il voit toute nue

La belle en amour dans les bras d’Acis

Brandissant  un roc il les écrasa

 

 Polyphème Acis & Galatée.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On prétend aussi qu’il fut cannibale :

Le hâbleur Ulysse invente une grotte

Où ses compagnons, marins et tonneaux,

Attendaient la mort, ourdissaient la ruse,

Le monstre ivre mort l’unique œil qu’on crève.

Va du lait au vin rouge, anthropophage !

C’est de vivre seul qui le rendait fou.

 

Cyclopes voisins gens sans foi ni loi

Ne s’adonnaient point trop au voisinage.

Quand il hurla dans la nuit surhumaine

"Qui te fait du mal ?"  Il répond "Personne".

 

Ulysse salaud ne dut son salut

Qu’à la négation de l’identité

Devenant l’ancêtre du capitaine

Qui vivait caché dans un sous-marin

 

 

 Nemo.jpg

 

 

 

 

 

- - - - -

 

 

 

 

 

 

 

 

 



11/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres