COSMOS Iconologie

COSMOS Iconologie

La vie au stère

 

 

Lourd de mon âge accumulé

Quelle fête peut bien éclore ?

Je sens mes fenêtres se clore

Les ailleurs se sont éloignés

 

Un pas traîne à travers les chambres

Ceux d’un fantôme désœuvré

Il lui faudrait pourtant trouver

De quoi réchauffer ses vieux membres

 

Maîtresse des natures mortes

Au sourire à peine ébauché,

Sur l’arbre à moitié ébranché

Tu fermes doucement les portes

 

La clé dans la serrure chante

Pour le célibataire usé

C’est le retour de l’épousée

La vie est à nouveau fervente

 

 

- - - - -



20/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres